Manager de traduction

Manager de projets linguistiques

Souvent dans l’ombre du travail final, devant faire preuve d’adaptation et de réactivité, le manager de projets linguistiques est le maillon essentiel d’une grande chaîne de production sans lequel un projet de traduction ne verrait jamais le jour.

Nous avons rencontré Nicole, Manager de projets linguistiques pour SemioticTransfer AG, qui intervient régulièrement sur des projets de traduction marketing pour de gros clients. Entre relations humaines et maîtrise des langues ainsi que des nouvelles technologies, elle nous livre son témoignage concernant le rôle essentiel de son métier aux côtés des traducteurs ainsi que des correcteurs.

Bonjour Nicole, vous êtes Manager de projets linguistiques chez SemioticTransfer AG, en quoi consiste exactement votre métier ? 

Mon métier consiste à porter la responsabilité de projets de traduction dans notre entreprise. C’est un métier passionnant car il suppose de porter plusieurs casquettes dans une seule journée ! Concrètement, au quotidien, je conçois des devis à partir de la demande de nos clients (par exemple, pour la traduction d’un magazine publicitaire).

A la réception des documents à traduire je les analyse et les prépare pour le workflow de traduction. Ensuite je dois coordonner les actions entre les traducteurs, les lecteurs, le DTP (DeskTop Publishing : publication assistée par ordinateur) et le proofreading si nécessaire. Je dois toujours veiller à la correspondance entre le prix de nos prestations et le budget client. La dernière phase du processus demande beaucoup de concentration car c’est la dernière avant la livraison du travail au client et la version finale doit être irréprochable ! Mais c’est aussi la phase que je préfère, car c’est celle au cours de laquelle je suis le plus en contact avec des problématiques de langage. Pour les langues dans lesquelles je suis experte, je dois contrôler chaque traduction avant la livraison, effectuer les dernières petites corrections, veiller à la consistance des termes employés, et enfin, préparer la facture.

Si votre poste n’existait pas, quelles en seraient  les  conséquences ? (sur  la production, mais également pour le client) ?

 Dans ce métier, je suis constamment en relation avec une multitude de personnes aux fonctions diverses et variées. A mon sens, le Manager de projets linguistiques est un élément essentiel dans le processus de traduction car il occupe une fonction qui lui permet de poser un regard global sur chaque projet. Il est capable de faire le lien entre différents corps de métier, et de les faire travailler ensemble, à distance, pour atteindre un même but.

Sans Manager de projet linguistique, les processus de traduction seraient ralentis et beaucoup de données, non centralisées, risqueraient de se perdre dans la masse d’information que nous traitons chaque jour. Par ailleurs, il veille à la consistance de la langue, ce que les traducteurs, particulièrement créatifs, oublient parfois de respecter !

Retrouvez la suite de notre interview exclusive lors de notre prochain article.